DERNIERE MINUTE

Un vendredi par mois, le musée des Arts décoratifs de Lyon organise à midi, une visite guidée qui met une oeuvre à l’honneur en lui dédiant un concert.

Art pictural et musique ancienne

Récemment, c’est le “Portrait d’une jeune femme” du peintre Galtier datant de 1768 qui s’est retrouvé au coeur de l’attention. La jeune femme sur le tableau pourrait être la compagne de l’artiste d’après les spécialistes.

L’ensemble de musique ancienne La note brève a pour l’occasion, choisi un répertoire inspiré par les femmes dont les Folies d’Espagne de Marais.

Qu’est-ce qu’un théorbe ?

Le musicien Frédéric Deschodt en a profité pour expliquer les origines de son instrument. “Le théorbe a été conçu à la fin du XVIe siècle, il fait partie de la famille du luth, c’est un luth qui a été modifié, a-t-il précisé. Pour les besoins de l‘époque, les instrumentistes ont demandé à des luthiers de le modifier pour pouvoir ajouter plus de profondeur à l’instrument, ajouter des basses notamment, a-t-il indiqué avant d’ajouter : Qui dit basses, dit forcément longueur de cordes, donc on a bien ajouté un deuxième manche. Dans un orchestre, dans un ensemble, on tient le même rôle que le clavecin, nous avons les mêmes partitions,” a-t-il souligné.

Le concert s’est achevé sur des extraits de la cantate Les Femmes d’André Campra.