DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Donald Trump admet enfin le piratage russe

Donald Trump admet enfin que Moscou a pu prendre part aux piratages informatiques qui ont ciblé le parti démocrate, mais nie que cela ait pu avoir un quelconque impact sur les résultats de…

Vous lisez:

Donald Trump admet enfin le piratage russe

Taille du texte Aa Aa

Donald Trump admet enfin que Moscou a pu prendre part aux piratages informatiques qui ont ciblé le parti démocrate, mais nie que cela ait pu avoir un quelconque impact sur les résultats de l‘élection. Donald trump pourrait prendre des mesures de rétorsion, affirme son nouveau chef d‘état-major. Des mesures que le sénateur républicain de Caroline du Sud, Lindsay Graham, réclame :

“Rappelez-vous quand on a posé la question à Trump, il a juste dit “allons de l’avant”. Moi je lui réponds : nos vies sont construites autour de l’idée que nous sommes des gens libres, que nous allons voter, que nous avons des batailles politiques en dehors de toute ingérence étrangère. Vous ne pouvez pas vivre en démocratie quand une entité étrangère essaie de compromettre le processus électoral.”

Selon les sympathisants de Trump, la réaction de Barack Obama au piratage était surtout destinée à décrédibiliser la victoire de Trump.

“Une des raisons pour laquelle j’ai commandé ce rapport, a expliqué Barack Obama, dans une de ses dernières interviews télévisées de président, n‘était pas simplement de savoir ce qui s’est passé au cours des derniers mois, mais plutôt de faire en sorte que nous comprenions que c’est quelque chose que Poutine pratique depuis un bon moment en Europe. Dans les anciens Etats satellites où il y a beaucoup de russophones, mais aussi de plus en plus dans les démocraties occidentales.”

A l’heure où plusieurs pays d’Europe préparent des élections en 2017, présidentielles en France, législatives en Allemagne, Barack Obama a appelé à la vigilance.