DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris : ce sont des "tontons braqueurs" qui ont volé K. Kardashian


monde

Paris : ce sont des "tontons braqueurs" qui ont volé K. Kardashian

C’est un casting digne d’un vieux polar français de Georges Lautner, Henri Verneuil ou Jean-Pierre Melville : parmi la quinzaine d’agresseurs présumés, et leurs complices, de la vedette américaine de téléréalité Kim Kardashian se trouvent plusieurs truands “à l’ancienne”, des “tontons braqueurs” en quelque sorte. C’est ce qui a été révélé à la suite de l’arrestation des suspects le lundi 9 janvier dans la région parisienne, sur la Côte d’Azur et en Normandie.

Le plus âgé de ces voyous de haut vol a 72 ans, il a été arrêté à Grasse, dans le département des Alpes-Maritimes. Deux autres ont 64 et 60 ans. Le profil de ce dernier correspond à l’individu présenté par des sources policières comme un malfaiteur “de grande envergure, connu pour des faits de braquage et des affaires de droit commun”. Des traces de son ADN ont notamment été retrouvées dans la luxueuse résidence hôtelière de Paris, sur le bâillon de Kim Kardashian qui avait été ligotée et volée au cours de la nuit du 2 au 3 octobre 2016. Et ces traces ont conduit les enquêteurs de la fameuse BRB, la Brigade de répression du banditisme, sur la piste du gang.

Toute la bande en garde à vue

Les autres membres ne sont pas moins qualifiés, entre autres des frères de la communauté juive et des frères originaires d’Algérie, plus un trio de femmes, dont l’une d’entre elles, à 65 ans, est peut-être aussi mamie… Des filatures ont permis de remonter jusqu’en Belgique, et le réseau a été démantelé lors d’un vaste coup de filet, mené dans le Val-de-Marne, en Seine-et-Marne, en Seine-Saint-Denis, également à Rouen, en Seine-Maritime, et dans les Alpes-Maritimes. Tout ce beau monde est réuni à Paris, en garde à vue que les policiers peuvent prolonger jusqu‘à 96 heures grâce au chef d’accusation “vol avec arme en bande organisée”.

La bande, effectivement très bien organisée, ne va peut-être pas parler si facilement, en particulier les “papis” expérimentés… En tout cas, même si ça se termine mal, elle aura réussi un “beau coup”, un braquage sur un particulier en plein coeur de la capitale française comme il n’y en avait pas eu depuis au moins vingt ans. Un butin lèger : une bague et une boîte de bijoux facilement transportables à vélo, le moyen de transport choisi par les voleurs. Mais un butin lourd en valeur : bague = 4 millions d’euros + bijoux = 5 millions d’euros, l’addition est facile !

En s’attaquant à Kim Kardashian, une “people” reine de la téléréalité et des réseaux sociaux, le gang avait également eu le droit à une publicité gratuite et internationale pour sa petite entreprise. Mais tout le monde sait que dans le milieu du grand banditisme, les histoires finissent mal… en général !

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

monde

Le pape invite des mères à allaiter pendant un baptême