DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corruption en Corée du Sud : le patron de Samsung "suspect"

Vous lisez:

Corruption en Corée du Sud : le patron de Samsung "suspect"

Corruption en Corée du Sud : le patron de Samsung "suspect"
Taille du texte Aa Aa

Le fils et héritier désigné du président de Samsung est désormais considéré comme suspect dans la retentissante affaire de corruption qui agite la Corée du sud. Lee Jae-Yong, patron de facto du groupe, va être interrogé demain, et pourrait être arrêté.

Les perquisitions effectuées au siège de Samsung à Séoul ont alimenté les soupçons. Samsung aurait eu des liens avec Choi Soon-Sil, celle par qui le scandale est arrivé.

Cette confidente de la présidente sud-coréenne est actuellement jugée pour avoir profité de ses relations avec la présidente Park pour soutirer des sommes astronomiques aux grands conglomérats sud-coréens, qui ont versé des millions de dollars à des fondations privées créées par Madame Choi.

Samsung l’aurait soudoyée pour obtenir le feu vert du gouvernement à une fusion controversée en 2015.
Et pourrait s’en mordre les doigts, et rejoindre la liste de ceux qui sont mélés à ce scandale. Comme la présidente Park.
Le Parlement a voté début décembre sa destitution, pour collusion avec Madame Choi. La Cour constitutionnelle doit encore entériner ou non ce spectaculaire limogeage.