DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cuba : fin de la politique « pieds secs, pieds mouillés »


Etats-Unis

Cuba : fin de la politique « pieds secs, pieds mouillés »

À quelques jours de son départ de la Maison Blanche, Barack Obama cimente le rapprochement qu’il a opéré avec Cuba.

Le président américain a mis fin à un régime spécial qui accordait depuis un demi-siècle un permis de séjour aux immigrants cubains clandestins qui arrivaient aux États-Unis par la mer.

Un changement réclamé depuis longtemps par la Havane, qui voyait en cette mesure une incitation à l’exil vers l’Amérique.
Une traversée maritime périlleuse de 140 kilomètres que près de 2 millions de Cubains ont réussi au péril de leur vie.

Depuis 1966, en pleine Guerre froide, les émigrants cubains se voyaient offrir des facilités d’installation aux États-Unis avec la possibilité d’obtenir une résidence permanente au bout d’un an. Désormais, selon les mots de Barack Obama, les Cubains seront traités de la même façon que les immigrants d’autres pays.