DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Automobile : Berlin défend ses constructeurs face à Trump


Business

Automobile : Berlin défend ses constructeurs face à Trump

Le protectionnisme de Donald Trump faisait chuter les valeurs automobiles allemandes ce lundi à Francfort.

Dans un entretien au quotidien allemand Bild ce lundi, le Président américain élu a réitéré vouloir imposer une taxe de 35% sur les importations de Volkswagen, BMW et Daimler construites dans leurs usines Mexicaines.

La fin du libre échange

Carsten Brzeski, économiste en chef à la ING DiBa Bank, relativise : “Si on prend les déclarations de Monsieur Trump au pied de la lettre, alors c’est la fin du libre-échange. C’est le début d’une guerre commerciale et d’une période de protectionnisme. On espère qu’au final, ses politiques ne seront pas aussi nuisibles qu’elles en ont l’air.

Un avis partagé par le vice-chancelier allemand et ministre de l‘économie, Sigmar Gabriel. Montant au créneau pour défendre un des piliers de l’industrie de la zone euro, ce dernier a mis en garde Donald Trump contre les conséquences du protectionnisme : “l’industrie automobile américaine en sortira moins, bonne plus faible et plus chère“, a-t-il déclaré au quotidien Bild.

Et alors que Donald Trump invite l’Allemagne à acheter plus de voitures américaines, il a rétorqué : “au lieu de pénaliser les constructeurs allemands, les Etats-Unis feraient mieux de produire de meilleures voitures.

Grosse production américaine

La fédération allemande de l’automobile VDA rappelle quant à elle qu’au cours des sept dernières années, les constructeurs allemands ont quadruplé leur production aux Etats-Unis à 850.000 unités, pour moitié destinées à l’export.
Ils y emploient quelque 33.000 personnes. 77.000 autres travaillent pour des équipementiers automobile allemands dans le pays. C’est aussi aux Etats-Unis que se trouve la plus grande usine au monde de BMW.

A ce stade, les constructeurs allemands n’ont pas l’intention de revoir à la baisse leurs investissements au Mexique.

Avec AFP, Reuters.

ALL VIEWS

Touchez pour voir