DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Energy Observer : le tour du monde en totale autonomie


Sci-tech

Energy Observer : le tour du monde en totale autonomie

En partenariat avec

Ce ne sont encore que des images de synthèse mais un superbe catamaran doit prendre la mer en avril. Energy Observer, est le premier bateau écologique propulsé aux énergies renouvelables et à l’hydrogène.

Les plus attentifs auront peut être reconnu les flotteurs du maxi-catamaran de Mike Birch construit en 1983 Formule Tag.

Cinquante personnes “travaillent jour et nuit” pour la nouvelle naissance d’Energy Observer.

Victorien Erusard, fondateur et capitaine d’Energy Observer : “Energy Observer c’est un défi technologique. C’est en quelque sorte le Solar Impulse des mers made in France. Et l’idée c’est de viser l’autonomie énergétique de se servir de la nature, des énergies renouvelables et de pouvoir faire un tour du monde en autonomie totale.”

Energy Observer va coupler différentes sources d‘énergies renouvelables pour produire son propre hydrogène à partir de l’eau de mer et le stocker à bord.

Dans ce but, il sera équipé de deux éoliennes à axe vertical, d’une aile de traction intelligente, de plusieurs types de panneaux photovoltaïques et de deux moteurs électriques réversibles en hydrogénérateurs.

Jérôme Delafosse dirigera la première expédition d’Energy Observer : “Tout le monde pourra voir se bateau, se l’approprier et ensuite le suivre sur les réseaux sociaux en vivant l’aventure de l’intérieur parce qu’on va proposer évidemment du contenu très innovant à l’image de ce bateau, notamment de la réalité virtuelle. On pourra suivre quasiment au quotidien les aventures d’Energy Observer.”

A une vitesse de huit à dix noeuds (14,8 à 18,5 km/h), l’Energy Observer devrait faire un tour du monde durant six ans, avec 101 escales dans 50 pays.
Le projet est parrainé par la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme.

Le choix de la rédaction

Prochain article

Sci-tech

L'Australie face à la menace des fourmis de feu