DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Guantanamo : 45 détenus à la fin du mandat d'Obama


Etats-Unis

Guantanamo : 45 détenus à la fin du mandat d'Obama

A quelques jours de la fin de son mandat, Barack Obama n’aura réussi à tenir sa promesse de fermer la prison de Guantanamo, ce centre de détention controversé où sont détenus des jihadistes présumés, et qui incarne, dans de nombreux pays à travers le monde, les excès dans la lutte antiterroriste des Etats-Unis après les attentats du 11 septembre 2001.

Barack Obama aura cependant sensiblement réduit le nombre de détenus qui s’y trouve. Quand il avait pris ses fonctions en janvier 2009, ils étaient 242 et aujourd’hui, alors que dix détenus sont arrivés au sultanat d’Oman où ils résideront de “manière provisoire”, ils ne sont plus que 45 détenus à Guantanamo.

Le sujet de Guantanamo reste sensible aux Etats-Unis et Barack Obama et son successeur Donald Trump ont affiché début janvier leur désaccord.

Dans un tweet, le président élu avait dit son opposition à tout nouveau transfert de détenus depuis cette prison militaire vers d’autres pays. Il a notamment mis en garde contre la possible récidive d’individus “extrêmement dangereux”. La réponse sèche de l’administration Obama était tombée peu après: “Je m’attends à d’autres transferts”, avait déclaré son porte-parole Josh Earnest. La Maison Blanche avait alors rappelé à l’homme d’affaires qu’il devait encore patienter jusqu’au 20 janvier (ce vendredi) avant d‘être aux commandes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Kirghizistan

Crash d'un avion-cargo turc au Kirghizistan : 37 morts