DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

On répète l'investiture : un sergent-major joue Trump, une sergent-chef Melania

En avant, marche !

Vous lisez:

On répète l'investiture : un sergent-major joue Trump, une sergent-chef Melania

Taille du texte Aa Aa

En avant, marche ! C’est l’armée des Etats-Unis qui a mis en scène la répétition générale de l’investiture du président élu, Donald Trump, au coeur de la capitale, Washington. Elle a fourni elle-même les doublures des quatre hautes personnalités qui seront sous les feux des projecteurs vendredi prochain 20 janvier. Des militaires ont ainsi pu jouer le rôle de leur vie : le sergent-major Gregory Lowery celui de Trump en personne, la sergent-chef Sara Corry celui de son épouse, Melania, les autres sergents-chefs Neil Ewachiw et Leigh Ann Hinton, respectivement les rôles du nouveau vice-président, Mike Pence, et de sa femme, Karen.

Bon, il ne s’agissait pas de sosies, la coupe militaire du sergent-major Lowery tranche avec la chevelure indomptable du 45ème président des Etats-Unis, mais l’officier avait tenu à arborer une cravate rouge, peut-être pour mieux comprendre “le style” Trump. Quant à la sergent-chef Corry, elle avait échangé provisoirement ses Rangers contre des chaussures à talons hauts, histoire aussi de se mettre à la hauteur de la future First Lady. Le sergent-chef Ewachiw avait choisi une cravate bleue, mais impossible non plus, avec son crâne dégarni, de ressembler au grisonnant vice-président.

Hantise des services secrets, le Mall

Le faux Trump a dû descendre les marches du Capitole puis remonter la grande avenue Pennsylvania, qui relie le siège du Congrès à la Maison Blanche, afin de passer les troupes en revue et d’assister à la grande parade militaire, tous les inconditionnels de l’investiture d’un président américain. Enfin, le premier rôle de cette répétition grandeur nature s’est prêté au jeu le plus dangereux pour les agents secrets chargés de la sécurité du président, c’est à dire aller à la rencontre de la foule sur l’esplanade National Mall de Washington. “J‘étais très fier, c‘était un honneur, a confié le sergent-major Lowery, mais dans cet exercice, il faut être à la bonne place au bon moment”.

A noter que le nouveau vice-président américain, Mike Pence, va se distinguer au cours de la cérémonie du 20 janvier. Pour sa prestation de serment, celui qui se présente avant tout comme un chrétien, ultra-conservateur d’ailleurs, a demandé spécialement à jurer sur la Bible qui appartient à la famille de Ronald Reagan. Durant la campagne électorale, Pence dit avoir été inspiré par certaines pages du livre saint annotées par l’ancien président républicain, et en avoir cité des passages.