DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Royaume-Uni : l'inflation s'emballe


économie

Royaume-Uni : l'inflation s'emballe

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les prix ont flambé au Royaume Uni en décembre. L’inflation a atteint 1,6% sur un an, son plus haut niveau depuis mi-2014, après 1,2% en novembre. Les économistes l’attendaient à 1,4% seulement.

En cause : une augmentation des tarifs du transport aérien, mais aussi et surtout la dépréciation de la livre sterling liée au Brexit.

On a eu une répercussion immédiate de l’affaiblissement de la devise sur l’inflation globale,“ explique James Bevan, chef des placements chez CCLA. “On a vu les prix des aliments augmenter et les prix de l‘énergie augmenter. Cela deviendra problématique si l’inflation s’accélère et commence à se traduire par une hausse des salaires, une baisse de la compétitivité et donc une rentabilité réduite.

Inquiétudes sur le pouvoir d’achat

La Banque d’Angleterre surveille étroitement l’impact de l’inflation sur le pouvoir d’achat des ménages, la consommation étant le moteur de l‘économie britannique. Ce lundi, son gouverneur, Mark Carney, relevait déjà plusieurs signes inquiétants. “A l’heure actuelle, nous sommes dans une situation où les ménages ferment presque les yeux sur les incertitudes liées au Brexit. Les taux d‘épargne commencent à baisser et les crédits à la consommation sont en nette augmentation,“ déclarait-il.

La livre sterling s’est dépréciée de près de 20% contre dollar et de 13% contre euro depuis le vote pro-Brexit de juin. Conjuguée à la hausse des prix du pétrole, la chute de la livre pourrait propulser l’inflation à 3% dès l‘été, selon les plus pessimistes, soit bien au-dessus de l’objectif de 2% de la Banque d’Angleterre.

Avec AFP, Reuters.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

économie

FMI : Trump va doper la croissance américaine