DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brexit : malgré les précisions l'UE reste prudente

Dans son ensemble la presse britannique salue le ton offensif employé mardi par la Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, à propos du Brexit.

Vous lisez:

Brexit : malgré les précisions l'UE reste prudente

Taille du texte Aa Aa

Dans son ensemble la presse britannique salue le ton offensif employé mardi par la Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, à propos du Brexit. Mais à Strasbourg les responsables européens ont une analyse plus posée de son discours. Pour le Premier ministre maltais, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union européenne, cette allocution relève surtout de la mise au point. « Je n’ai pas entendu dans les mots de la Première ministre cette sorte de déclaration de guerre que décrivent certains médias », souligne Joseph Muscat.

Point of view

Le Royaume-Uni devra être considéré comme un pays tiers

Jean.Claude Juncker Président de la Commission européenne
De son côté le président de la Commission européenne assure qu’il n’y a aucune hostilité de la part de son institution. Mais Jean-Claude Juncker reconnaît que les négociations seront particulièrement difficiles « car le Royaume-Uni devra être considéré comme un pays tiers ». La Première ministre britannique s’est engagée à lancer formellement d’ici la fin du mois de mars la procédure de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.