DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Davos 2017 : même lieu, nouvelle donne


Business Line

Davos 2017 : même lieu, nouvelle donne

Chaque année en janvier, les décideurs économiques et politiques mettent le cap sur la Suisse pour le Forum économique mondial. Cette année ne ressemble pourtant à aucune autre en termes d’agenda politique mondial.

L’an dernier, personne à Davos n’aurait parié que l‘édition 2017 se tiendrait à la veille de l’investiture de Donald trump comme président des Etats-Unis d’Amérique.

En 2016, le premier ministre britannique d’alors, David Cameron, avait prononcé un discours axé sur son objectif de garantir l’avenir de la Grande Bretagne au sein d’une Union européenne réformée. Il y a 12 mois tout juste, il affirmait que le meilleur scénario pour la Grande Bretagne l‘était aussi pour l’Europe.

Si l’on parle de choses comme compléter le marché unique,“ disait-il, “vous ne trouverez pas de pays plus dévoué que la Grande Bretagne pour mener le travail à bien.“ C‘était quelques mois avant le vote sur la sortie de l’Union européenne.

Un an plus tard, la Grande Bretagne est représentée par Theresa May. La Première ministre britannique a pris le chemin de Davos juste après avoir enfin exposé sa stratégie du Brexit.

Nous évoquons cette nouvelle donne avec notre envoyée spéciale à Davos, Sarah Chappell.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Business Line

2017 : grandes espérances, grandes incertitudes