DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Téhéran, il ne reste plus rien du "Plasco Building"


Iran

A Téhéran, il ne reste plus rien du "Plasco Building"

Au milieu des ruines, les pompiers poursuivent les recherches dans l’espoir de retrouver des survivants. Les opérations sont dangereuses et éprouvantes. Certains de ces hommes ont perdu des collègues dans la catastrophe.

À proximité, des familles ou des employés attendent désespérément des nouvelles. Cet homme travaillait dans un atelier de vêtements, situé au cinquième étage du “Plasco Building” : “Je suis sûr qu’il y avait des personnes à l’intérieur, mes amis. Mais personne ne répond à mes appels. Je ne sais rien”, dit-il.

Un problème électrique pourrait être à l’origine de l’incendie qui a provoqué l’effondrement du bâtiment. Le ministre iranien de l’Intérieur, Abdolreza Rahmani Fazli, s’est rendu sur place. “Malheureusement, tout s’est enchaîné très vite. Le feu s’est propagé dans le bâtiment. Actuellement, les opérations de sauvetage se poursuivent et la zone est en train d‘être nettoyée et sécurisée. Mais il est très important que la foule évacue le site, car le danger n’est pas terminé.”

Les autorités redoutent notamment des explosions dues à des fuites de gaz. Le maire de Téhéran a tenu une réunion de crise, à laquelle s’est rendu notre correspondant Javad Montazeri :

“L’immeuble, qui s’est effondré, a été ramené de 17 à trois étages, si on prend en compte la hauteur des ruines. Étant donné le volume important de débris, les opérations de déblayage s’annoncent longues et difficiles.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Gambie

Menace soutenue d'une intervention militaire en Gambie