DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Davos : la Russie face aux sanctions occidentales


Business

Davos : la Russie face aux sanctions occidentales

Isabelle Kumar, journaliste à Euronews, modérait un débat au Forum de Davos sur la place de la Russie dans le monde.

Igor Shuvalov : une Europe qui se déchire

Pour le vice-Premier ministre russe, Igor Shuvalov, les sanctions occidentales contre la Russie pour son rôle en Ukraine devraient perdurer en 2017.

Les conditions extérieures pourraient rester très difficiles pour nous. Notre agenda s’appuie sur un scénario selon lequel les sanctions vont rester en place. Si elles devaient être levées, cela améliorerait la situation. Mais nous travaillons dans un scénario où elle seraient maintenues. La Fédération de Russie, je peux vous l’assurer, n’a jamais eu aucun intérêt à voir les pays européens se déchirer. Nous voulons une Europe forte et unie,“ a-t-il assuré.

Miroslav Lajčák : une Europe unie sur les sanctions

Le chef de la diplomatie slovaque, Miroslav Lajčák, a aussitôt réagi : “Depuis l’introduction des sanctions il y a près de trois ans, on spécule sur des divisions de l’Union européenne. Mais jusqu‘à présent, l’Union a toujours prolongé les sanctions, l’unité n’a jamais failli sur ce sujet. Les sanctions sont directement liées à l’application des accords de Minsk sur l’Ukraine. Et il n’y a pas eu beaucoup de progrès à ce niveau.

Ray Dalio : priorité à l’indépendance financière

Mais pour l’investisseur américain Ray Dalio, le problème n’est pas là. Pour lui, la Russie doit avant tout se concentrer sur ses moyens de financement intérieurs.

Ce serait mieux si les sanctions étaient levées, mieux pour tout le monde. Mais je pense que la vraie question, c’est le développement de leur marché de capitaux de sorte qu’il ne soient plus si dépendants des capitaux étrangers,“ a-t-il estimé.

A voir et revoir sur euronews.com.