DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Turquie : les députés disent oui au renforcement des pouvoirs présidentiels

Le parlement a adopté le projet de révision constitutionnelle qui élargit les pouvoirs du président. L'opposition dénonce une dérive autoritaire.

Vous lisez:

Turquie : les députés disent oui au renforcement des pouvoirs présidentiels

Taille du texte Aa Aa

C’est au petit matin ce samedi que les députés turcs ont adopté le projet de révision de la constitution.
Une majorité des trois cinquièmes était nécessaire. Elle a été assez facilement obtenue.

Le texte vise à renforcer les pouvoirs du président, qui récupère une partie des prérogatives du Premier ministre, dont le poste est d’ailleurs supprimé.
Le chef de l’Etat se trouve désormais en mesure de promulguer des décrets, limoger des ministres, et même intervenir dans le domaine judiciaire.
L’actuel président serait également susceptible de rester au pouvoir jusqu’en 2029.

Référendum

Aujourd’hui, nous représentants du peuple, avons accompli notre devoir. Il appartient désormais à la population de s’exprimer directement.
Binali Yildirim, Premier ministre turc

Un référendum est effectivement prévu. Il pourrait se tenir en avril.

Réaction de l’opposition

L’opposition dénonce une étape de plus dans la dérive autoritaire de l’actuel président Recep Tayyip Erdogan.

L’Etat de droit, le caractère républicain et démocratique de notre système sont balayés. Le parti au pouvoir va faire plonger le pays dans une période d’instabilité où il n’y aura aucune séparation des pouvoirs, aucun équilibre des pouvoirs. Si la population est correctement informée, alors elle votera contre ce texte lors du référendum.
Ali Şeker, membre du Parti républicain du Peuple (CHP, opposition)

Les heurts au Parlement

Ce projet de réforme de la constitution a provoqué de vifs échanges au parlement.
Jeudi, une députée s’est menottée à la tribune en signe de protestation contre le texte (voir ici)

Plusieurs autres parlementaires en étaient venus au mains la semaine dernière.