DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hongrie : deuil et hommage


Hongrie

Hongrie : deuil et hommage

Drapeaux en berne, la Hongrie toute entière rendait hommage, ce lundi, aux victimes de l’accident de bus survenu vendredi soir en Italie. Seize personnes, des adolescents pour la plupart, ont été tuées et 26 autres blessées.

Ce jour de deuil national a débuté avec une cérémonie silencieuse devant le parlement à Budapest, en présence du Premier ministre Viktor Orbán et du président János Áder.

À la demande des autorités, les écoles du pays ont organisé une commémoration, comme le lycée Trefort Ágoston, proche de celui que fréquentaient les victimes. Le directeur de l‘établissement Zoltán Csapodi s’est adressé à l’ensemble des élèves.

“Nous devons faire face à cette sensibilité exponentielle, a-t-il expliqué au micro d’euronews. Peut-être que certains enfants ne seront pas plus affectés que cela, qu’ils ne seront pas sous le choc, mais nous devons être là pour ceux qui se sentent affectés par ce qui s’est passé.”

Deux enquêtes ont été ouvertes – une en Italie, l’autre en Hongrie – pour tenter de comprendre pourquoi le bus s’est encastré dans la pile d’un pont sans même essayer de freiner.

En attendant d’avoir des réponses, devant le lycée où étaient scolarisés les adolescents du bus, les trottoirs se sont mués en mémorial.

Le président et son épouse sont venus y déposer une bougie, à l’instar de nombreux anonymes de Budapest : “Certains arrivent seuls, avec une fleur, raconte notre correspondente Andrea Hajagos, et puis on voit également des petits groupes d’adolescents qui viennent allumer une bougie en mémoire des victimes.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Gambie

L'ex-président gambien accusé d'avoir vidé les caisses de l'État avant son départ en exil