DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Mexique vent debout contre le mur de Trump


Mexique

Le Mexique vent debout contre le mur de Trump

Le mur de la discorde entre les Etats-Unis et le Mexique. Donald Trump a signé mercredi un décret lançant le projet de construction de ce mur pour endiguer l’immigration illégale vers les Etats-Unis. Réaction immédiate du président mexicain Enrique Peña Nieto. Il condamne le projet du nouveau président américain et s’engage à défendre les migrants mexicains aux Etats-Unis.

“Je regrette et condamne la décision des Etats-Unis de continuer la construction du mur qui depuis des années, au lieu de nous unir, nous divise. Le Mexique ne croit pas aux murs. Je l’ai dit plusieurs fois: le Mexique ne paiera pour aucun mur,” a déclaré le président mexician Enrique Pena Nieto.

La colère gronde au Mexique, les membres de l’opposition demandent à Pena Nieto d’annuler sa rencontre du 31 janvier avec Donald Trump à Washington et dans la rue des manifestations anti-mur s’organisent.

“Ce mur ne fera rien. Aucun mur ne peut stopper la faim. Nous avons déjà des murs et cela a-t-il empêché les migrants d’arriver? Non”, lance Maria Garcia une militante anti-Trump .

Plus modéré cet universitaire pense qu’il faut trouver une alternative au mur en ne rompant pas le dialogue avec le nouveau président américain.

“Je pense qu’il faut un pas en avant plutôt qu’une simple résistance face au mur mais aussi s’assoir avec Trump et inventer un plan qui fonctionne mieux parce que tout ce que nous avons vu à la frontière, depuis longtemps maintenant, c’est que le mur ne fonctionne pas”, estime Jesus Pena.

A Tijuana, ce sont plus d’un million de personnes et 400.000 véhicules qui franchissent légalement chaque jour les 3.000 kilomètres qui séparent les deux pays. La crainte est grande chez ce stravailleurs en règle, que les contrôles d’identité soient encore plus stricts et qu’ils ne ralentissent toujours plus le trafic.

ALL VIEWS

Touchez pour voir