DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

RBS : le lourd héritage des subprimes

La banque écossaise va mettre 3,1 milliards de livres de côté en vue d'un éventuel accord à l'amiable avec la justice américaine.

Vous lisez:

RBS : le lourd héritage des subprimes

Taille du texte Aa Aa

Royal Bank of Scotland provisionne 3,1 milliards de livres sterling pour solder ses comptes avec la justice américaine. La banque écossaise espère que cette somme, l‘équivalent de 3,6 milliards d’euros, suffira à financer un accord à l’amiable sur ses ventes de prêts immobiliers titrisés aux Etats-Unis avant la crise de 2008.

Du fait de l’incertitude sur le montant de l’amende, le gouvernement britannique a renoncé à réduire sa participation au capital de la banque, actuellement de 70%. Cette provision devrait maintenir les comptes de RBS dans le rouge sur 2016 pour la neuvième année consécutive.

Ces dernières semaines, Crédit Suisse et Deutsche Bank ont conclu des accords comparables avec Washington, respectivement pour 5,3 milliards et 7,2 milliards de dollars.

Avec Reuters.