DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cisjordanie : évacuation sous tension de la colonie d'Amona


monde

Cisjordanie : évacuation sous tension de la colonie d'Amona

Vive tension près de Ramallah en Cisjordanie, où la police israélienne a commencé ce mercredi l‘évacuation de la colonie juive d’Amona, ordonnée par la Cour suprême d’Israël.

L’opération a donné lieu à des incidents mineurs. Des jeunes, venus semble-t-il d’autres colonies, ont tenté d’empêcher la progression des forces de l’ordre. “Pensez à vos frères. Ne faites pas ça”, crie une femme en s’adressant aux policiers.

Au cœur d’une bataille politico-juridique depuis des années, la colonie d’Amona avait été construite dans les années 1990 sur des terres privées appartenant à des Palestiniens. Elle a donc été jugée illégale par la justice israélienne.

Un déchirement pour les familles, qui ont tenté de résister pacifiquement à leur évacuation : “Aucun de nous ne s’attaquera à la police, personne ne poussera. Et je demande aux policiers de ne pas avoir recours à la violence. Vous allez devoir me déraciner de ma maison, car ceci est ma maison”, dit une mère.

Environ 300 personnes vivaient à Amona. Selon l’ONG “La paix maintenant”, il y aurait près de cent colonies illégales, comme celle-ci, disséminées en Cisjordanie.

Parallèlement à cette évacuation, le gouvernement israélien a annoncé la construction de nouveaux logements dans les territoires occupés.

Avec AFP