DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corruption : l'UE met en garde la Roumanie


Roumanie

Corruption : l'UE met en garde la Roumanie

A Bruxelles, on s’inquiète de ce qui se passe en Roumanie. Car Bucarest a décidé d’alléger le code pénal pour des délits de corruption.

Jean-Claude Juncker le président de la Commission européenne se dit préoccupé et estime dans ce communiqué que “la lutte contre la corruption doit progresser, pas être défaite”.

Marcos Sefcovic, chargé de l’Energie pour l’Union européenne, a ajouté que c‘était une
“question importante. Nous pensons, dit le vice-président de la Commission, qu’un retour en arrière sur la lutte contre la corruption envoie un très mauvais signal.”

L’opposition roumaine considère le décret comme une volonté de reprise en main de la justice par l’exécutif social-démocrate au pouvoir depuis moins d’un mois. Le président de la République, de centre-droit, s’associe aux critiques :
“Le problème est que l’on ne peut pas agir comme le gouvernement l’a fait dans un pays doté de l’Etat de droit, ce que la Roumanie est et veut rester”, dit Klaus Iohannis.

Les Roumains manifestent depuis des semaines contre le gouvernement qui malgré la pression de la rue a finalement allégé le code pénal pour des délits de corruption touchant la classe politique. Cela pourrait permettre à de nombreux politiciens d‘échapper à des poursuites.