DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Décret Trump : la star iranienne Googoosh rentrera-t-elle aux USA ?


Etats-Unis

Décret Trump : la star iranienne Googoosh rentrera-t-elle aux USA ?

Le décret du président américain Donald Trump interdisant l’entrée aux Etats-Unis des réfugiés et des citoyens de sept pays majoritairement musulmans, affecte la vie de milliers de personnes. Une de celles dont la vie et le travail sont assombris par le décret, c’est la superstar de la musique iranienne, Googoosh.

La “Madonna” de l’Iran a répondu depuis ses studios de Londres, à Mohsen Salehi, journaliste à euronews Bruxelles.

Googoosh, bienvenue à euronews.

Googoosh: “Je suis heureuse d‘être là, avec vous chers amis et vos téléspectateurs.”

Mohsen Salehi : “Vous détenez une carte verte et vous vivez à Los Angeles. Vous allez aux Etats-Unis demain. Ne craignez-vous pas d‘être détenue et interrogée à votre arrivée ?”

Googoosh: “J’y ai pensé. Bien sûr, on m’a donné des assurances à ce sujet. En fait, je peux dire que j’ai eu exactement le même sentiment il y a 37 ans en 1980 quand je suis allé à Téhéran, en provenance de Londres. Je m’attendais à des événements désagréables et mes attentes sont devenues une réalité. Avec l’arrivée au pouvoir du régime islamique, mes activités artistiques ont dû s’arrêter. J’ai eu interdiction de chanter pendant 21 ans. Il y a quelques jours, lorsque j’ai eu une conversation téléphonique à propos de
l’immigration avec mon avocat, j’ai ressenti la même chose et j’ai eu peur de rencontrer à nouveau des problèmes à l’aéroport. Les Etats-Unis sont mon deuxième foyer et ma peur est que je puisse être interdite d’entrée parce que je suis Iranienne et que je suis d’une famille musulmane.”

Mohsen Salehi: “Comment vous êtes vous sentie en découvrant le décret de Donald Trump ?”

Googoosh: “C‘était le sentiment d‘être chassé de son second foyer. Si je suis chassée, je devrais trouver un endroit où m’installer. Mon visa Schengen expire dans quelques mois. Je ne peux pas non plus revenir dans mon premier pays, l’Iran. Je vais rester encore seule au milieu d’un no man’s land.”

Mohsen Salehi: “Googoosh, merci, et un bon voyage sans problèmes dans les aéroports américains.”

Googoosh: “Merci. Je souhaite aussi qu’aucun espoir ou rêve ne soit détruit parce qu’il est stoppé par des frontières.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

France

François Fillon acculé par les révélations