DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Léopards : protection de l'environnement et pratiques religieuses


Sci-tech

Léopards : protection de l'environnement et pratiques religieuses

Un millier d’hommes se sont réunis lors d’un rassemblement zoulou celle d’une église dite l‘église Shembe fondée en 1910. Ces hommes portent des peaux de léopards.
Et c’est là que le bât blesse puisque les croyances de cette église, un mélange baptiste et zoulou, vont à l’encontre de la protection de la faune sauvage.
Même si, après des années de négociations, certains se sont résolus à porter de fausses fourrures.

Madoda Zungu est un membre de cette église : “Un léopard est un des animaux qui a du pouvoir. En terme de force, en terme de pensée, en terme d’action c’est le roi des animaux.”

Un roi et un animal vulnérable en raison du braconnage mais aussi de la pression exercée sur son habitat. Pour satisfaire aux demandes de ces rites religieux, on estime à deux milliers le nombre de léopards abattus pour leur peau.

Et quelque 15 000 peaux seraient actuellement utilisées par cette communauté religieuse.

Les protecteurs de l’environnement veulent développer l’usage des fausses fourrures en raison notamment des faibles taux de reproduction de ces félins.

Fred Berrange, fondateur de :Leopard conservation project”:http://www.leopardcon.co.za/about.html : “De nombreux léopards meurent et malheureusement la reproduction des léopards n’est pas comme celle d’autres animaux, elle est lente. Et c’est là où nous avons un gros problème. Une femelle va mettre bas trois petits, et généralement un seul va survivre et devenir adulte. La moitié dépasse son premier anniversaire.”

L’ONG Panthera a distribué plus de 14 000 fausses fourrures de léopard et la demande pour les véritables peaux aurait ainsi baissé de 50%. Cette campagne intitulée ‘Furs for Life’ a été lancée il y a quatre ans.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Les robots : nouveaux outils et supports pédagogiques

Sci-tech

Les robots : nouveaux outils et supports pédagogiques