DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Philippines : le rapport qui accuse la police de meurtres de masse

Amnesty International évoque la crainte de crimes contre l'humanité.

Vous lisez:

Philippines : le rapport qui accuse la police de meurtres de masse

Taille du texte Aa Aa

Amnesty International suspecte la police des Philippines de commettre des crimes contre l’humanité.

Dans un rapport rendu public mercredi, l’ONG affirme que les policiers philippins assassinent en masse les trafiquants et les toxicomanes dans le cadre de la guerre antidrogue du président Rodrigo Duterte.

En six mois, pllus de 6 000 personnes auraient déjà été tuées dont 2 555 de manière officielle, selon les chiffres officiels.

“Un haut fonctionnaire de police nous a dit qu’ils avaient reçu des primes pour tuer des drogués, explique Wilnor Papa d’Amnesty International. Selon le rapport, dit-il, ces primes varient de 150 euros à 280 euros pour chaque personne tuée. Mais si personne ne meurt, il n’y a pas de primes”.

Le président philippin a été élu en juin dernier sur la promesse d’en finir avec les trafics de drogue qui gangrènent le pays.
En décembre, il avait lui-même reconnu avoir tué des toxicomanes lorsqu’il était encore maire de sa commune.

Lundi, après la révélation de plusieurs scandales de corruption mettant en cause la police chargée de la lutte antidrogue, le président philippin a demandé à l’armée de prendre le relais.

Avec Agences