DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En tournée en Corée du Sud, le nouveau secrétaire américain à la Défense veut rassurer ses alliés


Corée

En tournée en Corée du Sud, le nouveau secrétaire américain à la Défense veut rassurer ses alliés

La nouvelle administration Trump a choisi l’Asie comme cadre du premier déplacement d’un haut responsable, en l’occurrence, son secrétaire à la Défense, James Mattis. Ce n’est pas par hasard : elle veut rassurer ses alliés, après
avoir acté le 23 janvier le retrait des Etats-Unis du traité de libre-échange transpacifique (TPP). Un accord pourtant négocié pendant sept ans, signé en 2015 par douze pays pour faire contrepoids à la Chine… et pas encore entré en vigueur.

Depuis Séoul (Corée du Sud), James Mattis a confirmé l’intention de son pays de déployer un bouclier anti-missiles dans ce pays. “Toute attaque contre les Etats-Unis ou nos alliés sera vaincue et l’utilisation d’armes nucléaires entraînera une réponse efficace et écrasante”, a-t-il déclaré… en visant évidemment la Corée du Nord.

En 2016, le régime de Pyongyang a réalisé deux essais nucléaires et des dizaines de tests de missiles. Et les experts s’accordent à dire qu’il a fait d‘énormes progrès vers l’objectif de son dirigeant, Kim Jong-Un, d’atteindre un jour le territoire américain.

Moria (Grèce), un camp de migrants où on vit "comme des animaux"

Grèce

Moria (Grèce), un camp de migrants où on vit "comme des animaux"