DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En tournée en Corée du Sud, le nouveau secrétaire américain à la Défense veut rassurer ses alliés

La nouvelle administration Trump a choisi l’Asie comme cadre du premier déplacement d’un haut responsable, en l’occurrence, son secrétaire à la Défense, James…

Vous lisez:

En tournée en Corée du Sud, le nouveau secrétaire américain à la Défense veut rassurer ses alliés

Taille du texte Aa Aa

La nouvelle administration Trump a choisi l’Asie comme cadre du premier déplacement d’un haut responsable, en l’occurrence, son secrétaire à la Défense, James Mattis. Ce n’est pas par hasard : elle veut rassurer ses alliés, après
avoir acté le 23 janvier le retrait des Etats-Unis du traité de libre-échange transpacifique (TPP). Un accord pourtant négocié pendant sept ans, signé en 2015 par douze pays pour faire contrepoids à la Chine… et pas encore entré en vigueur.

Depuis Séoul (Corée du Sud), James Mattis a confirmé l’intention de son pays de déployer un bouclier anti-missiles dans ce pays. “Toute attaque contre les Etats-Unis ou nos alliés sera vaincue et l’utilisation d’armes nucléaires entraînera une réponse efficace et écrasante”, a-t-il déclaré… en visant évidemment la Corée du Nord.

En 2016, le régime de Pyongyang a réalisé deux essais nucléaires et des dizaines de tests de missiles. Et les experts s’accordent à dire qu’il a fait d‘énormes progrès vers l’objectif de son dirigeant, Kim Jong-Un, d’atteindre un jour le territoire américain.