Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Paris : enquête antiterroriste après l'agression de militaires près du Louvre

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Paris : enquête antiterroriste après l'agression de militaires près du Louvre

<p>Attaque à caractère terroriste vendredi matin au Carousel du Louvre, à Paris.<br /> Vers 10 heures, un homme qui venait d’agresser à la machette des militaires en faction a été grièvement blessé par balle.</p> <p> </p> <p>Au cours de l’attaque, un des militaires a été légèrement blessé.</p> <p>Un de ses collègues a riposté en tirant cinq balles contre l’agresseur.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Attaque de militaires au Louvre, l'assaillant a crié “Allah Akbar” <a href="https://t.co/qLKzYfGW7K">https://t.co/qLKzYfGW7K</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/oQgGvH6epj">pic.twitter.com/oQgGvH6epj</a></p>— Agence France-Presse (@afpfr) <a href="https://twitter.com/afpfr/status/827471444237914112">3 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Les faits se sont produits dans un escalier d’accès à la galerie souterraine du Carrousel du Louvre, tout près du célèbre musée.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">C'est la guide d'un groupe de 34 touristes chinois qui a pris cette photo alors qu'ils descendaient vers le carrousel du <a href="https://twitter.com/hashtag/Louvre?src=hash">#Louvre</a>. <a href="https://t.co/RKwi10b0DT">pic.twitter.com/RKwi10b0DT</a></p>— Stéphane Kovacs (@KovacsSt) <a href="https://twitter.com/KovacsSt/status/827490115119366145">3 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le secteur a été immédiatement verrouillé : la station de métro “Palais royal Musée du Louvre” a été fermée au public par mesure de sécurité et plusieurs centaines de personnes ont été temporairement confinées.</p> <p>L’enquête a été confioée à la section anti-terroriste de la brigade criminelle et à la <span class="caps">DGSI</span>, la direction générale de la sécurité intérieure.</p> <p><em>Avec Agences</em></p>