DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sixième jour d'affrontements dans l'est de l'Ukraine


Ukraine

Sixième jour d'affrontements dans l'est de l'Ukraine

Pour la sixième journée consécutive, les affrontements se sont poursuivis dans l’Est de l’Ukraine. D’après les rebelles pro-russes, deux civils sont morts dans des bombardements à Donetsk la nuit dernière. Les autorités ukrainiennes ont, elles, annoncé que trois soldats avaient été tués au cours des dernières 24 heures. Et des deux côtés, les accusations fusent.

“Kiev n’a pas exprimé de préoccupations sur l’aggravation de la crise et n’exprime pas non plus de préoccupations sur les conséquences humanitaires, a martelé la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova. Ils n’assument même pas la responsabilité de ce qui se passe et se vantent de manière éhontée des actions de leurs forces militaires dans le Donbass.”

C’est toujours à Avdiivka, à une dizaine de kilomètres du bastion séparatiste de Donetsk, que se concentrent les combats. Cette ville, un noeud routier stratégique, est actuellement sous le contrôle des forces ukrainiennes.

“Nous n’avions pas connu d’activités militaires aussi intenses depuis l‘été dernier, assure Oleksandr Motuzyanyk, porte-parole de l’armée ukrainienne. Des opérations de combat de l’ennemi nous sont rapportées sur presque toute la ligne de front, dans trois directions : Marioupol, Donetsk et Lougansk.”

Au Conseil de sécurité des Nations Unies, l’ambassadrice des Etats-Unis a accusé la Russie d‘être responsable de cette flamblée de violence. Nikki Haley a aussi annoncé que les sanctions contre Moscou seraient maintenues jusqu‘à ce que l’Ukraine reprenne le contrôle de la Crimée.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Birmanie

Birmanie : les Rohingyas "probablement" victimes de crimes contre l'humanité (ONU)