DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tournoi des Six Nations : le "Crunch" en apéritif


Sport

Tournoi des Six Nations : le "Crunch" en apéritif

Le Tournoi des Six Nations ne nous réserve pas le meilleur pour la fin, mais un “Crunch” pour commencer.

Angleterre – France ce samedi à Twickenham, c’est l’affiche qui fait saliver tous les amateurs de rugby.

Maro Itoje et ses coéquipiers ont signé le Grand Chelem l’an passé et ils restent sur quatorze succès d’affilée.

Malgré tout, le sélectionneur du XV de la Rose, Eddie Jones, se méfie des Bleus.

Eddie Jones : “La France a fait de gros progrès sous les ordres de Guy Novès. Ils ont retrouvé leur passion pour le jeu à la main. Ce samedi, nous ne devrons pas leur permettre d’exprimer leur “French flair”. Nous devrons être très disciplinés, très rigoureux dans ce que nous voulons mettre en place dès l’entame de match. Nous avons aussi un banc très costaud et nos remplaçants peuvent nous aider à terminer très fort la rencontre.”

Guy Novès, qui affiche un bilan de quatre victoires pour six défaites depuis sa prise de fonction, espère voir se confirmer les progrès entrevus à l’automne malgré les revers subis face à l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Il a choisi d’aligner une charnière Serin-Lopez, de garder Vakatawa à l’aile et de titulariser Fickou au centre après le forfait de Fofana.

Petite nouveauté : le système des points de bonus offensifs et défensifs a été introduit dans le Tournoi.

Offensifs pour quatre essais marqués ou davantage et défensifs pour des défaites de sept points ou moins, avec possibilité de cumuler les deux.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Sport

Cameroun - Egypte en finale de la CAN