DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Décret migratoire : l'administration Trump fait appel du blocage


Etats-Unis

Décret migratoire : l'administration Trump fait appel du blocage

Combien de temps les frontières des Etats-Unis vont-elles rester ouvertes aux ressortissants des sept pays musulmans visés par le décret migratoire du président américain ?

Difficile de le dire pour l’instant.

Elles ont rouvert ce samedi suite à la suspension du décret par un juge fédéral. Mais le département américain de la Justice a fait appel de la décision ce samedi soir.

En attendant le verdict, les voyageurs concernés se précipitent dans les aéroports pour rejoindre les Etats-Unis.

Certains d’entre eux sont arrivés à Dulles en Virginie.

“Je suis Syrien, je suis médecin et je suis citoyen américain. Je crois qu’en tant que tel, nous faisons partie des forces productives de la société américaine. Et cette mesure aveugle, sans discernement, va toucher beaucoup de monde. Je ne crois pas du tout que cela nous donner l’impression, à nous les Américains, d‘être plus en sécurité”, indique Maher Salam qui réside à Cleveland.

Donald Trump a fustigé la décision du juge estimant que celui-ci ouvrait les portes du pays “à de potentiels terroristes”. S’ils arrivent, “ce sera la mort et la destruction”. “Nous gagnerons pour la sécurité de notre pays”, a estimé le président américain dans une série de tweets.

En une semaine, le département d’Etat avait révoqué près de 60.000 visas.

Depuis la signature du décret, les manifestations se multiplient un peu partout dans le pays, de Washington à New York en passant par la Floride.

En Europe, des milliers de personnes ont également apporté leur soutien aux musulmans visés par l’interdiction ce week-end.

Avec agences.