DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Migrants : encore plus de cent candidats à l'exil interceptés par les garde-côtes libyens


Libye

Migrants : encore plus de cent candidats à l'exil interceptés par les garde-côtes libyens

Les garde-côtes libyens ont intercepté dans la nuit de samedi à dimanche un bateau à bord duquel se trouvaient plus
d’une centaine de personnes, hommes, femmes et enfants. “Je vis à Sabratha, témoigne cette femme. J’ai payé 300 dollars pour aller en Italie. Nous sommes partis de nuit et nous avons passé vingt heures sur l’eau.”

Entassés dans l’embarcation, ces candidats à l’exil tentaient de rejoindre l’Europe. Plus de 1 300 migrants avaient déjà été secourus vendredi au large de la Libye. Cela fait plus de 3 000 depuis mercredi. Un “cauchemar absolu”, a commenté Ed Taylor, le représentant de l’ONG Médecins sans frontières (MSF) à bord de l’Aquarius, un bateau qui vient en aide aux migrants.

Réunis vendredi en sommet à Malte, les dirigeants de l’Union européenne (UE) se sont engagés à aider financièrement et logistiquement la Libye à lutter contre les passeurs et à contenir les migrants dans des camps. Une
mesure contestée par les ONG, qui redoutent les mauvais traitements dont ils sont alors les victimes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Algérie

Arrivée en Algérie des corps des victimes de l'attaque de la mosquée de Québec