Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Etats-Unis : le décret anti-immigration suspendu, mais la bataille juridique continue

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Etats-Unis : le décret anti-immigration suspendu, mais la bataille juridique continue

<p>Le bras de fer politico-judiciaire se poursuit aux Etats-Unis après la suspension du décret migratoire de Donald Trump. Le président américain et son administration attendent désormais la suite de la procédure, la cour d’appel de San Francisco ayant demandé de nouveaux éléments pour confirmer ou infirmer sa décision. Dimanche, elle a rejeté l’appel du ministère de la Justice.</p> <p>Donald Trump a fustigé sur sur compte Twitter la suspension du décret interdisant temporairement aux ressortissants de sept pays musulmans d’entrer aux Etats-Unis. Et il a ajouté dans un autre tweet avoir donné l’instruction de contrôler très attentivement les personnes arrivant sur le sol américain.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">Just cannot believe a judge would put our country in such peril. If something happens blame him and court system. People pouring in. Bad!</p>— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) <a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/828342202174668800">February 5, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="en" dir="ltr">I have instructed Homeland Security to check people coming into our country <span class="caps">VERY</span> <span class="caps">CAREFULLY</span>. The courts are making the job very difficult!</p>— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) <a href="https://twitter.com/realDonaldTrump/status/828343072840900610">February 5, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Le vice-président Mike Pence a quant à lui fait le tour des plateaux de télévision pour dire sa frustration. “Nous allons gagner la bataille”, a-t-il promis sur Fox News.</p> <p>En attendant, beaucoup de voyageurs ont profité de cette brèche, diverses compagnies aériennes acceptant de nouveau les ressortissants des pays visés. Mais la bataille juridique est loin d‘être terminée, et elle pourrait se conclure devant la Cour suprême.</p> <p>Avec <span class="caps">AFP</span></p>