DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ébauche de l'ordinateur quantique

Vous lisez:

L'ébauche de l'ordinateur quantique

Taille du texte Aa Aa

D’ici une dizaine d’années on pourrait compter sur l’aide d’un ordinateur quantique pour résoudre des problème complexes et des mystères du cosmos.

D’ici une dizaine d’années on pourrait compter sur l’aide d’un ordinateur quantique pour résoudre des problème complexes et des mystères du cosmos.

Des problèmes insolubles pour l’instant. Une équipe internationale de chercheurs a présenté un premier projet de création d’un calculateur quantique, un projet porté par l‘équipe de l’Université de Sussex.

Winfried Hensinger professeur Université de Sussex : “Donc cette technologie n’a absolument rien à voir avec des ordinateurs classiques, elle peut réussir des choses comme résoudre des choses que l’ordinateur le plus rapide de la Terre mettrait des millions d’années à calculer.”

Ces ordinateurs auront la capacité potentiellement illimitée de révolutionner l’informatique, la science et le commerce à une échelle comparable à celle de l’invention des ordinateurs ordinaires dans les années 1940.

Winfried Hensinger : “C’est un défi qui pourrait changer la société. Ce ne sera pas facile, nous ne disons pas qu’un ordinateur quantique sera facile à construire et qu’il n’y aura pas de problèmes. Ce que nous essayons de voir avec ce prototype c’est d’identifier toutes les zones qui pourraient représenter un défi en essayant d’apporter des réponses technologiques raisonnables.”

Un tel calculateur repose sur les propriétés quantiques de la matière, selon lesquelles une particule élémentaire peut avoir différents états simultanément passant de l’un à l’autre par saut, et pas de manière continue.

Winfried Hensinger : “Maintenant imaginez que vous rassembliez toutes les données dans un ordinateur comme si vous êtiez dans deux endroits différents. On pourrait avoir toutes les données traitées simultanément par cette machine. D’une certaine façon c’est ce que fait un ordinateur quantique avec une puissance de traitement incroyable on n’a encore jamais vu une telle technologie.”

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme du gouvernement britannique pour développer des technologies quantiques avec l’objectif de permettre une exploitation industrielle.