DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les prix de la DGA, la Directors Guild of America


cinema

Les prix de la DGA, la Directors Guild of America

En partenariat avec

“La La Land” meilleur film pour les réalisateurs américains de cinéma et de télévision réunis au sein de la Directors Guild of America.

Le réalisateur Damien Chazelle a parlé à l’unisson de deux des plus influents syndicats de l’industrie américaine du cinéma qui ont désapprouvé la décision du président Donald Trump d’interdire temporairement l’entrée aux Etats-Unis aux personnes venant de sept pays à majorité musulmane.

De fait, le réalisateur Asghar Faradi, auteur du film “Le client” qui concourt dans la catégorie “Meilleur film en langue étrangère” ne se rendra pas à la cérémonie des Oscars.

Damien Chazelle : “Dès qu’on se retrouve dans cette idée d’exclure des réalisateurs ou des voix parce qu’ils viennent de certaines parties du monde qui ne seraient plus vraiment utiles pour nous alors on s’engage sur une pente glissante. Et puis c’est aussi tellement opposé à l’idée de l’art. Rien n’est pour moi aussi opposé à ce que l’art devrait être.”

Le premier long métrage du réalisateur australien Garth Davis a reçu lui aussi un prix venant sanctionner une première oeuvre.

“Lion” avec Dev Patel et Nicole Kidman raconte l’histoire vraie d’un jeune indien adopté par un couple australien qui à l‘âge adulte entreprend un périple pour retrouver sa famille biologique.

Enfin le réalisateur Ridley Scott à 79 ans a reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière. Une carrière émaillée de grands films comme Blade Runner, Thelma et Louise, Hannibal pour ne citer qu’eux.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

John Legend vs Donald Trump