Colombie : lancement des pourparlers avec la dernière guérilla en lutte armée

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Colombie : lancement des pourparlers avec la dernière guérilla en lutte armée

<p>L’instauration d’une paix durable. C’est l’enjeu des négociations qui débutent ce mardi entre le gouvernement colombien et l’<span class="caps">ELN</span>, la dernière guerilla active dans le pays. Deux mois après l’accord avec les Farc, ces pourparlers seront déterminants pour mettre un point final à 52 ans de conflit en Colombie. </p> <p>La libération du militaire Fredy Moreno, retenu en otage par l’Armée de libération nationale depuis 13 jours, a permis de lancer le processus. L’<span class="caps">ELN</span> avait libéré quelques jours plus tôt un ancien député, et en contrepartie le gouvernement avait gracié des guérilleros.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Colombie?src=hash">#Colombie</a> : l’<a href="https://twitter.com/hashtag/ELN?src=hash">#ELN</a> libère un prisonnier à la veille des pourparlers de paix <a href="https://t.co/daARU6HNHq">https://t.co/daARU6HNHq</a></p>— Le Monde (@lemondefr) <a href="https://twitter.com/lemondefr/status/828703241814827008">February 6, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>L’<span class="caps">ELN</span> compterait 1 500 combattants et des milliers de miliciens ou collaborateurs civils. La première session des pourparlers doit durer 45 jours. La guerilla réclame la fin des inégalités et la participation de la société civile au processus.</p> <p>Avec <span class="caps">AFP</span></p>