DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Crise en Roumanie : le président s'en prend au gouvernement


Roumanie

Crise en Roumanie : le président s'en prend au gouvernement

Alors que les manifestations se poursuivent en Roumanie, le président de centre-droit, Klaus Iohannis, a vivement sermonné ce mardi le gouvernement, qu’il accuse d‘être responsable de la crise, qui frappe aujourd’hui le pays. Il s’exprimait devant la Chambre basse. Les députés sociaux-démocrates, majoritaires, ont rapidement quitté l’hémicycle.

Le chef de l‘État demande des comptes au gouvernement, après l’adoption d’un décret visant à alléger la lutte anti-corruption. Le texte a depuis été retiré, mais le mal est fait.

“La Roumanie a besoin d’un gouvernement qui travaille de manière transparente, qui gouverne de façon prévisible, à la lumière du jour, et non pas en secret la nuit. Un gouvernement qui fait de bonnes lois pour la Roumanie, et non pas pour un groupe d’hommes politiques avec des problèmes”, a déclaré Klaus Iohannis au Parlement.

Depuis une semaine, des dizaines de milliers de Roumains manifestent à Bucarest et dans d’autres villes du pays pour réclamer la démission du gouvernement. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a laissé entendre que seul son ministre de la Justice, à l’origine du décret, pourrait quitter son poste. Insuffisant a estimé le président Iohannis qui réclame un remaniement plus large, sans appeler toutefois à des élections anticipées.

klaus Io

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

monde

Nouvelle nuit de violences à Aulnay-sous-bois