DERNIERE MINUTE

Le ministre des Migrations, Iaonnis Mouzalas, n‘était manifestement pas le bienvenu ce lundi dans le camp de réfugiés de Hellenikon, près d’Athènes. Des dizaines de migrants et réfugiés se sont massés devant la grille d’entrée du camp pour lui barrer le passage. Ils protestaient contre leurs conditions de vie. Environ 1 500 personnes sont hébergées dans ce camp. Le ministre a finalement pu se frayer un chemin sous les huées.

Plus de No Comment