DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'invitation "choquante" de la Chine à un colloque sur le trafic d'organe


Vatican

L'invitation "choquante" de la Chine à un colloque sur le trafic d'organe

La Chine était au centre des regards lors du colloque international sur le trafic d’organe qui s’est tenu au Vatican à l’initiative de ce dernier. La participation de Pékin a choqué certains experts qui jugent son “système de transplantations d’organe dénué d‘éthique“.

Plusieurs spécialistes en éthique médicale qui estiment que la Chine veut se servir du colloque pour redorer sa réputation ont écrit au recteur de l’académie pontificale pour lui faire part de leur consternation. Dans sa réponse, que s’est procurée l’AFP, le recteur insiste le fait que la conférence est “un exercice académique et non la reprise d’affirmations politiques litigieuses“.

Le trafic d’organes a été comparé par le pape François à “une nouvelle forme d’esclavage“.

Leur venue aura des effets positifs: ceux de renforcer la position du gouvernement chinois et de ceux qui ont fait le déplacement ici, qui veulent vraiment changer les choses et respecter la dignité humaine dans ce domaine, ce qui veut dire : ne pas vendre d’organes et ne pas prendre d’organes aux détenus comme cela se faisait dans le passé“ a expliqué Mgr. Marcelo Sanchez Sorondo, recteur de l’académie pontificale des sciences.

Longtemps en Chine, des organes étaient prélevés sur les condamnés à mort ou les prisonniers après leur décès. Pékin a entrepris un virage en 2015 dans l’objectif d‘être en phase avec l’Organisation mondiale de la Santé. Seuls les dons d’organes volontaires sont légaux.

Il y a une tolérance zéro. Mais vous savez, la Chine est un grand pays avec une population de 1,3 milliard de personnes, donc je suis certain qu’il y a des violations de la loi“ concède Jiefu Huang, président du comité chinois du don d’organe dans la salle du colloque.

En Chine, où un corps doit traditionnellement être enterré sans mutilation, il y a officiellement moins de 3 000 prélèvements d’organes par an. Pourtant des chercheurs assurent que plusieurs dizaines de milliers de transplantations sont effectuées.