Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Pour Donald Trump, la justice est "politisée"

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Pour Donald Trump, la justice est "politisée"

<p>A quelques jours d’un délibéré crucial qui pourrait remettre en cause son décret anti-immigration, Donald Trump s’en est pris aux juges. Mercredi, il les a accusés d‘être politisés.</p> <p>Son décret est actuellement <a href="http://fr.euronews.com/2017/02/08/decret-anti-immigration-aux-usa-une-suspension-examinee-par-la-justice">contesté devant la Cour d’appel</a> de San Francisco. Trump a interdit temporairement l’entrée du pays aux citoyens de sept pays à majorité musulmane.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">“Je ne souhaite pas dire qu'un tribunal est partial, mais…”, Trump fustige la justice <a href="https://t.co/fpGTOU9u8z">https://t.co/fpGTOU9u8z</a></p>— L'Echo (@lecho) <a href="https://twitter.com/lecho/status/829364192918413312">8 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p><strong>La déclaration de Donald Trump</strong> : <em>“Je ne souhaite pas dire qu’un tribunal est partial, donc je ne vais pas dire que cette cour est partiale alors que sa décision n’est pas encore tombée. Mais la justice apparaît tellement politisée. Ce serait tellement bon pour notre justice si les juges étaient capables de lire un texte et de faire ce qui est juste.”</em></p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Budweiser fait une pub sur le fondateur de la marque, migrant aux <span class="caps">USA</span>. Boycott des pro Trump <a href="https://t.co/vzmy0iZdbF">https://t.co/vzmy0iZdbF</a> <a href="https://twitter.com/businessinsider"><code>businessinsider</a> <a href="https://t.co/E4Otmpvw5V">pic.twitter.com/E4Otmpvw5V</a></p>&mdash; L&#39;important (</code>Limportant_fr) <a href="https://twitter.com/Limportant_fr/status/828390281418530816">5 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>A peine signé, le décret de Donald Trump a provoqué un vaste mouvement de mécontentement à l’intérieur comme à l’extérieur des Etats-Unis.</p> <p>Mais Donald Trump persiste et signe, quitte à se moquer des juges face à un décret que même un cancre pourrait comprendre, dit-il.</p> <p>Il invoque une loi de 1952. Une loi qui donne toute autorité au président pour suspendre l’entrée de certains étrangers aux Etats-Unis.</p> <p>La décision des juges américains pourrait être connue d’ici la fin de la semaine.</p> <p><em>Avec Agences</em></p>