DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Au Kenya, la justice annule la fermeture d'un des plus grands camps de réfugiés


Kenya

Au Kenya, la justice annule la fermeture d'un des plus grands camps de réfugiés

Le gouvernement kényan va faire appel de la décision de justice annulant la fermeture du camp de Dadaab, d’un des plus grands camps de réfugiés au monde.

En attendant, ce vaste complexe reste ouvert. Il accueille près de 250 000 Somaliens en situation de grande précarité.

Mercredi, un juge de Nairobi a estimé que la fermeture
de ce camp était d’autant plus illégale et inconstitutionnelle qu’elle visait un groupe ethnique en particulier.

Le gouverment avait justifé sa décision (sans en faire la preuve) au motif que des réfugiés issus de ce camp étaient à l’origine des attentats de Nairobi en 2013.

Mais pour Amnesty international le Kenya s’apprête à baffouer le droit international qui interdit pourtant le refoulement des réfugiés.

Le camp de Dadaab s‘étend à perte de vue à la frontière entre le Kenya et la Somalie. Il avait été bâti à titre provisoire. Un provioisre qui dure depuis 26 ans.

Selon Médecins sans frontières, les conditions de vie y sont déplorables.

Le gouvernement kenyan a indiqué que le camp serait fermé d’ici quatre mois.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

monde

Incident "sans gravité" à la centrale nucléaire de Flamanville