Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Un vétéran d'Al-Qaïda tué en Syrie par les Américains

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Un vétéran d'Al-Qaïda tué en Syrie par les Américains

<p>C‘était l’un des vétérans d’Al-Qaïda et était en lien avec Oussama ben Laden. <br /> Mercredi, le département de la Défense américain a déclaré avoir tué Abou Hani al-Masri le 4 février dernier lors d’un bombardement à Idleb, au nord-ouest de la Syrie.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Idlib?src=hash">#Idlib</a> | Ahrar al-Sham commander Abu Hani al-Masri (Egypt national) was killed in <a href="https://twitter.com/hashtag/US?src=hash">#US</a> led coalition airstrike on Sarmada town <a href="https://t.co/1PceClWlHb">pic.twitter.com/1PceClWlHb</a></p>— Syria Today (@todayinsyria) <a href="https://twitter.com/todayinsyria/status/827988489237053445">4 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Al-Masri, un Egyptien âgé d’une soixantaine d’années, avait rejoint les rangs d’Al-Qaïda en Afghanistan, dès les années 1980. </p> <p><strong>Selon Jeff Davis, le porte-parole du Pentagone, le jihadiste aurait “recruté, endoctriné, entraîné et équipé des milliers de terroristes” ces dernières décennies.</strong></p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Full statement on US airstrikes vs <a href="https://twitter.com/hashtag/alQaida?src=hash">#alQaida</a> in <a href="https://twitter.com/hashtag/Syria?src=hash">#Syria</a> from Pentagon spox Capt. Jeff Davis <a href="https://t.co/exvvHy4ETP">pic.twitter.com/exvvHy4ETP</a></p>— Jeff Seldin (@jseldin) <a href="https://twitter.com/jseldin/status/829451176215142400">8 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Après s‘être focalisés sur Daesh, <a href="http://fr.euronews.com/2017/01/20/syrie-un-bombardement-americain-tue-plus-de-100-combattants-dal-qaida">les Etats-Unis multiplient désormais les bombardements dans la province d’Idleb</a> contre les rebelles du groupe Fateh al-Cham, qui a officiellement rompu avec Al-Qaïda.</p> <p>Washington a également reconnu être à l’origine d’un autre raid sur Idleb le 3 février <br /> qui aurait causé la mort de dix combattants jugés “extrémistes”, selon le Pentagone.</p> <p><em>Avec Agences</em></p>