Cet article n'est pas disponible depuis votre région

USA : les attaques de Trump contre les juges sont "démoralisantes" (Nel Gorsuch)

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy  avec AGENCES
USA : les attaques de Trump contre les juges sont "démoralisantes" (Nel Gorsuch)

<p>Aux Etats-Unis, de plus en plus de voix s‘élèvent pour dénoncer les commentaires de Donald Trump sur la justice, des commentaires considérés comme “désobligeants”.</p> <p>Dans le camp démocrate, c’est le sénateur Richard Blumenthal qui dénonce les pressions exercées par le président vis-à-vis des juges.</p> <p>>> “Le Parti républicain doit prendre position après les attaques de Trump contre les juges”, tribune (en anglais) parue par le quotidien Hartford Courant, <a href="http://www.courant.com/opinion/op-ed/hc-op-blumenthal-trump-attack-on-courts-gop-0208-20170207-story.html">à lire ici</a></p> <p>Ce mercredi, il recevait <strong>Neil Gorsuch</strong>, le juge qui vient d‘être nommé par Donald Trump à la Cour suprême des Etats-Unis.</p> <p>Neil Gorsuch, lui-même, a déploré les commentaires du président, qu’il qualifie de “décourageants” et de “démoralisants”. Ces termes ont été confirmés par le sénateur Blumenthal à l’issue de leur entretien.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Aïe! Le juge que Trump vient à peine de nommer à la Cour suprême le trouve déjà “décourageant” <a href="https://t.co/R2OGkj6b0Z">https://t.co/R2OGkj6b0Z</a></p>— Le HuffPost (@LeHuffPost) <a href="https://twitter.com/LeHuffPost/status/829570573810401281">9 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <h3>Trump, les shérifs et les juges</h3> <p>La dernière sortie en date du président américain, c‘était ce mercredi à Washington, devant des représentants des shérifs.</p> <p>“<em>Les tribunaux semblent être tellement politisés. Ce serait vraiment bien pour notre justice si les juges étaient capables de lire un texte et de faire ce qui est juste.</em>“<br /> <strong>Donald Trump, président des Etats-Unis</strong></p> <h3>Le tribunal de San Francisco et le décret anti-immigration</h3> <p>Ce qui cristallise les tensions entre la Maison-Blanche et le pouvoir judiciaire, c’est le <strong>décret anti-immigration</strong> publié par l’administration Trump.</p> <p>Le texte a été bloqué par un juge fédéral. Et désormais, c’est un tribunal de San Francisco qui doit se prononcer sur la suite à donner à ce décret.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Trump critique la justice qui va statuer sur son décret migratoire, par <a href="https://twitter.com/sebastienblanc"><code>sebastienblanc</a><a href="https://t.co/7WcoUmdzPZ">https://t.co/7WcoUmdzPZ</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/AFP?src=hash">#AFP</a> <a href="https://t.co/2PNSbs5yZm">pic.twitter.com/2PNSbs5yZm</a></p>— AFP USA (</code>AFPusa) <a href="https://twitter.com/AFPusa/status/829374940033998849">8 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>