DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vidéo 360° : une plongée au coeur des meetings de Macron, Mélenchon et Le Pen

Le week-end dernier, à Lyon, se tenaient trois grands meetings de campagne de trois candidats à la Présidentielle française.

Emmanuel Macron

C’est au palais des Sports de Gerland, à Lyon, qu’Emmanuel Macron et son mouvement “En Marche” ont attiré plus de 10 000 personnes samedi 4 février.

Entre la Marseillaise et “Macron, Président”, ses partisans l’ont écouté pendant deux heures. Le candidat indépendant attire aussi bien à gauche qu‘à droite ou au centre. Son discours a visiblement été apprécié.

Cédric Villani, mathématicien :
Pour l’Européen convaincu que je suis, ça fait chaud au coeur de voir un candidat à la Présidentielle défendre le projet européen avec autant de fierté et de courage.

Jean-Luc Mélenchon

“Résistance”, “résistance” scandaient ses Partisans… 7 000 personnes étaient réunies à Eurexpo, à Lyon, dimanche dernier pour acclamer ou écouter ce que Jean-luc Mélenchon propose pour la France. Une France qu’il voit insoumise, comme le nom de son mouvement. Une France qu’il voit quitter les Traités européens et donc l’euro.
Pour l’occasion, le candidat de l’extrême-gauche s‘était dédoublé. En chair et en os à Lyon, et en hologramme à Paris, aux Docks d’Aubervilliers.

Deux jeunes étudiants, Juliette et Clément, nous ont expliqué :

Moi, là, je ne sais pas encore si je vais voter Mélenchon, mais l’idée qui me tient le plus à coeur, c’est la sortie de l’austérité, parce que la politique, ce n’est pas une question de règles, c’est une question de choix“.

Ce qui change effectivement chez Mélenchon, c’est qu’il va pas utiliser vraiment de grands mots et de grandes phrases et faire de grands beaux discours comme pouvait le faire Macron hier, il parle vraiment aux gens, en expliquant concrètement quels sont les problèmes et quelles sont les solutions à apporter.

Marine Le Pen

Et ce week-end encore à Lyon, les sympathisants du Front national avaient rendez-vous avec Marine Le Pen pour le lancement officiel de sa campagne présidentielle.
Sur deux jours, au centre des congrès de la Cité internationale, la dirigeante du Front national a rassemblé environ 6 000 personnes. La salle de 3 000 places était un peu petite ont critiqué les militants venus nombreux, en bus, d’un peu partout en France.

L’un d’entre eux nous a répondu, dans la file d’attente :
Pourquoi Marine ? Vous avez vu dans la merdouille qu’on est à l’heure actuelle ? C’est la seule qui peut sauver la France. On a 70 ans de politique de gauche et de droite qui nous emmènent à la misère. On reçoit la misère du monde. Tout cela, ça ne devrait pas exister, nous devrions vivre ensemble paisiblement.

Marine Le Pen a présenté son programme lors de ces deux jours : 144 points qu’elle a énumérés sous son slogan de campagne “ Au nom du Peuple” :

Contre la droite du fric et la gauche du fric, je suis la candidate de la France du peuple !

“Marine, Présidente” scandait aussi la foule.

Le premier tour de l‘élection présidentielle aura lieu le 23 avril.