DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Scandale de corruption : l'héritier de Samsung à nouveau entendu


entreprises

Scandale de corruption : l'héritier de Samsung à nouveau entendu

L’héritier et vice-président du groupe Samsung a été entendu une seconde fois dans le cadre du retentissant scandale de corruption, qui a ébranlé le sommet de l’Etat en Corée du Sud. Les enquêteurs tentent de déterminer si Lee Jae-yong a cherché à soudoyer la confidente de l’ombre de la présidente Park Geun-hye, afin d’obtenir les faveurs du gouvernement.

“Un éventuel mandat d’arrêt à l’encontre du suspect sera délivré après un réexamen complet de l’affaire”, a indiqué le porte-parole du bureau du procureur. Le mois dernier, les enquêteurs avaient requis l’arrestation du vice-président de Samsung, mais la justice s’y était finalement opposée pour manque de preuves.

Lee Jae-yong est soupçonné d’avoir promis 35 millions d’euros aux fondations d’une amie proche de la présidente, Choi Soon-sil, afin que celle-ci joue de son influence auprès du pouvoir. Les enquêteurs cherchent à savoir précisément si Samsung a tenté d’obtenir le feu vert de Séoul pour une fusion controversée au sein de l’entreprise.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

entreprises

Renault : résultats record, objectifs ambitieux