DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Déficitaire, Credit Suisse prévoit jusqu'à 6.500 licenciements


Business

Déficitaire, Credit Suisse prévoit jusqu'à 6.500 licenciements

Les comptes de Credit Suisse ont plongé dans le rouge pour la deuxième année consécutive en 2016. La deuxième banque helvétique a accusé une perte nette de 2,4 milliards de francs en raison d’une forte amende aux Etats-Unis pour son rôle dans la crise des subprimes.

Le 18 janvier, Credit Suisse a en effet finalisé un accord de 5,3 milliards de dollars négocié fin décembre avec les autorités américaines sur les accusations de tromperie lors de la vente à des investisseurs de prêts immobiliers titrisés avant la crise financière de 2008. La banque a provisionné près de la moitié de ce montant dans ses comptes du quatrième trimestre.

Le titre Credit Suisse était cependant plébiscité en bourse. La banque, qui a supprimé 7.250 postes l’an dernier, prévoit jusqu‘à 6.500 licenciements supplémentaires cette année. Objectif : dégager 4,2 milliards de francs d‘économies d’ici fin 2018.

Dans la gestion de fortune, Credit Suisse a subi des sorties nettes de capitaux en raison notamment de la décision de certains clients de retirer des liquidités pour participer à des programmes d’amnistie fiscale. Mais, depuis le début de l’année, toutes les branches de la gestion de fortune ont enregistré des entrées nettes.

D’ailleurs, la bonne tenue de cette activité ainsi que l’amélioration des performances dans la banque d’investissement lui permettent de maintenir son dividende. Credit Suisse va toutefois poursuivre son désengagement de la banque d’investissement, secteur trop volatil.

Credit Suisse a enfin confirmé ses plans concernant l’introduction en bourse partielle de sa nouvelle entité juridique helvétique. Credit Suisse Suisse devrait faire ses premiers pas en bourse au deuxième semestre.

Avec Reuters.