DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis : l'affaire Michael Flynn met l'administration Trump dans l'embarras

Que savait Donald Trump des conversations entre son ancien conseiller à la sécurité nationale et l’ambassadeur russe à Washigton ?

Vous lisez:

Etats-Unis : l'affaire Michael Flynn met l'administration Trump dans l'embarras

Taille du texte Aa Aa

Que savait Donald Trump des conversations entre son ancien conseiller à la sécurité nationale et l’ambassadeur russe à Washigton ? C’est la question qui agite la presse et le congrès américain. Lundi, le conseiller en question, Michael Flynn, a été contraint à la démission pour avoir parlé à l’ambassadeur des dernières sanctions américaines imposées à la Russie.

Mais pour le porte-parole du président américain, le général Michael Flynn n’a rien fait d’illégal. “Il était dans son rôle en discutant de préoccupations communes aux deux pays, a assuré Sean Spicer. Simplement, nous sommes arrivés à un point – pas pour une question légale mais pour une question de confiance – à un point où la confiance entre le président et le général Flynn était si érodée qu’il a fallu un changement.”

L’affaire est d’autant plus embarrassante que la Maison-Blanche avait été informée il y a plusieurs semaines des mensonges de Flynn à propos de ses conversations avec l’ambassadeur russe. De son côté, le conseiller limogé a déclaré sur son compte Twitter être un bouc émissaire.

Pour l‘élue démocrate Nancy Pelosi, cela signifie que l’entourage de Trump a lui aussi des choses à se reprocher. “Un bouc émissaire, c’est lorsque des gens veulent s’absoudre de leur faute, a-t-elle déclaré. Ils prennent un bouc et entassent sur son dos tous leurs maux avant de le jeter hors de la ville. Donc, la conclusion qui doit être tirée [de ces tweets], c’est que d’autres personnes ont une part de responsabilité dans tout ça.”

L’affaire Flynn pose à nouveau la question des liens entre la Russie et une administration Trump qui lui serait très favorable, pour ne pas dire soumise. De nombreux démocrates souhaitent convoquer Michael Flynn pour qu’il s’explique devant les élus.