DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Kremlin perd un précieux allié à la Maison Blanche


Etats-Unis

Le Kremlin perd un précieux allié à la Maison Blanche

La démission surprise lundi soir de Mike Flynn, le conseiller à la sécurité de Donald Trump, a fait des vagues jusqu‘à Moscou.
Officiellement, le Kremlin n’a pas commenté cette information.

Mais Moscou a perdu un précieux allié. Problème : Mike Flynn a reconnu avoir promis à l’ambassadeur russe aux Etats-Unis que les sanctions contre la Russie seraient allégées avant même la prise de fonction de Donald Trump. Or ces promesses ont été cachées au président Trump et à son vice-président.
Pis : ces discussions (téléphoniques)étaient potentiellement illégales, indiquent le Washington Post et le New York Times.

L’ancien général à la retraite avait déjà rencontré Vladimir Poutine en 2015. Il était devenu l’un des principaux inspirateur de de la politique étrangère et de sécurité de Donald Trump.

Mais ses conversations avec l’ambassadeur russe ont eu lieu alors que les Etats-Unis venaient juste de découvrir la possible ingérence de Moscou dans la campagne présidentielle américaine, afin de soutenir Donald Trump.

Mais pour ce député russe, cette éviction de Mike Flynn ne serait que temporaire :
“Je n’exclus pas la possibilité de voir Flynn réapparaître tôt ou tard dans l’administration américaine,, a déclaré Leonid Slutsky, membre de la commission des affaires étrangères à la Douma. “Tout ceci est fait pour donner l’impression aux gens ordinaires et à l’establishment américain que la Russie reste un opposant stratégique”._

La démission de Mike Flynn constitue un nouveau revers pour Donald Trump, trois jours seulement après l’entrée en fonction de son conseiller à la sécurité.

Un conseiller qu’il va falloir remplacer, dans la précipitation.

Avec Agences