Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Washington accuse le vice-président vénézuélien de trafic de drogue

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Washington accuse le vice-président vénézuélien de trafic de drogue

<p>Washington a infligé hier des sanctions financières à Tareck El Aissami, un cadre influent du Parti socialiste unifié du Venezuela, au pouvoir depuis près de 18 ans. Selon l’enquête menée par les Etats-Unis, ce Vénézuélien d’origine syro-libanaise aurait facilité la livraison de narcotiques grâce à la main mise qu’il avait sur les ports et les aéroports du pays.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Washington inflige des sanctions financières au vice-président du Venezuela <a href="https://t.co/3IEiENxMoI">https://t.co/3IEiENxMoI</a> <a href="https://t.co/Yf557ljqPH">pic.twitter.com/Yf557ljqPH</a></p>— HuffPost Québec (@HuffPostQuebec) <a href="https://twitter.com/HuffPostQuebec/status/831282082240397315">13 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>