DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Double peine pour les chômeurs bielorusses


Bélarus

Double peine pour les chômeurs bielorusses

Un impôt pour les “parasites sociaux”. La formule rappelle l‘époque soviétique. Au Belarus 2000 personnes ont manifesté contre cette taxe qui touche ceux qui travaillent moins de six mois par an. S’ils n’ont pas 183 jours d’activité professionnelle légale par an, les Bielorusses doivent verser un impôt annuel équivalant à 250 dollars.

“Ce n’est pas un décret, c’est une insanité c’est absurde, s’insurge Vitaly. Je n’ai pas recu mon chômage alors que je pouvais. Du coup j’ai fait faire des économies au gouvernement. Et maintenant je suis soumis au décret et je dois leur payer l‘équivalent de 2 smic d’une somme que je n’ai pas touchée. C’est du racket.”

“Je suis là pour eux, ajoute Alexei. Mais je pourrais être à leur place demain, car les autorités peuvent trouver quelque chose contre moi. C’est mon devoir d‘être aux côtés des chômeurs.”

C’est le président Loukachenko, considéré comme l’un des derniers dictateurs d’Europe, qui a imposé ce décret, et cette somme à verser avant le 20 février. La manifestation était menée par une opposition réprimée, dirigée notamment par Mikola Statkevitch, libéré en 2015 après cinq années de détention.