DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis : Robert Harward refuse la proposition de Donald Trump


Etats-Unis

Etats-Unis : Robert Harward refuse la proposition de Donald Trump

Robert Harward refuse le poste de conseiller à la sécurité nationale

Aux Etats-Unis, le candidat choisi par Donald Trump pour succéder à Michael Flynn au poste de conseiller à la sécurité nationale, Robert Harward, vice-amiral de la Navy à la retraite, a décliné la proposition.

Lundi soir, Michael Flynn a présenté sa démission après des révélations sur ses conversations avant l’investiture avec l’ambassadeur russe aux Etats-Unis, et sa tentative de dissimuler leur contenu au vice-président Mike Pence.

D’après la Maison Blanche, Robert Harward a justifié son refus par des motifs familiaux et financiers. Il occupe actuellement une position de direction au sein de Lockheed Martin.

Mick Mulvaney confirmé au poste de ministre du budget

Le Sénat américain a approuvé jeudi la nomination du parlementaire républicain Mick Mulvaney au poste de directeur du Bureau de la gestion et du budget, équivalent de ministre du budget de l’administration de Donald Trump.

Les sénateurs ont approuvé la nomination de cet élu conservateur de Caroline du Sud, âgé de 49 ans, par 51 voix contre 49.

Il est le 13e membre de l‘équipe gouvernementale à avoir été confirmé à ce jour (avec département d’Etat, Trésor, Défense, Sécurité intérieure, Justice, Education, Santé, Transports, Anciens combattants, PME, CIA et ONU).

Des ministres, notamment au Commerce, attendent toujours leur confirmation mais la minorité démocrate du Sénat fait obstruction pour retarder les votes.

Il connaît le coût des réglementations imposées aux gens et aux entreprises, et il a longtemps défendu l’idée qu’il fallait limiter les pires instincts de l’Etat vis-à-vis des dépenses publiques“, s’est félicité le chef de la majorité sénatoriale, Mitch McConnell.

Les démocrates, à l’inverse, craignent un dépeçage des services publics sous l‘égide de M. Mulvaney.

Durant ses six années à la Chambre des représentants, M. Mulvaney a pris la tête du mouvement pour paralyser l’Etat fédéral, faire défaut sur la dette, démanteler la protection sociale, couper les fonds au planning familial et forcer les victimes de catastrophes naturelles à attendre avant de recevoir des aides fédérales“, a déclaré la sénatrice Dianne Feinstein.

Avec agences (Reuters, AFP)

Pakistan

L'Etat islamique frappe le Pakistan : au moins 70 morts