DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kenya : sur la trace des lions


Sci-tech

Kenya : sur la trace des lions

Sur la piste des lions du parc national de Nairobi. Déploiement de force et de moyens pour équiper les félins de boîtiers émetteurs
. Objectifs : suivre au plus près les lions dans leurs déplacements et être prévenus quand ils se rapprochent des zones habités, des zones dangereuses pour les humains mais aussi pour eux.

Steve Njumbi, Ifaw-East Africa : “Les lions sortaient du parc. Et ils étaient tués pour protéger les humains. Si on continue comme cela il est clair qu’il n’y aura plus de lions et par conséquent on leur met aujourd’hui des colliers pour avoir des actions préventives. On pourra les suivre dans leurs déplacements et agir avant qu’ils ne sortent du parc.”

La construction de routes dans le parc a perturbé les habitudes et les comportements des lions. Et ils seraient de plus en plus nombreux à vouloir s’installer ailleurs.

Steve Njumbi, Ifaw-East Africa : “Le parc national de Nairobi s‘étend sur 117 kilomètres carrés. Il compte entre 23 et 25 lions. On veut en équiper 6 pendant cette phase, 5 sont déjà équipés, au total cela fera 11. Ils nous donneront donc des informations sur les mouvements des lions.”

Deux mille lions se trouveraient toujours au Kenya. Le parc national de Nairobi compte une centaine d’espèces de mammifères différentes dont des rhinocéros, des chimpanzés et des girafes ainsi que 400 espèces d’oiseaux migratoires et endémiques.

Le choix de la rédaction

Prochain article
Entrepôts automatisés : quand les robots remplacent l'humain

Sci-tech

Entrepôts automatisés : quand les robots remplacent l'humain