Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Assasinat de Kim Jong-Nam : crise diplomatique entre la Corée du Nord et la Malaisie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Assasinat de Kim Jong-Nam : crise diplomatique entre la  Corée du Nord et la Malaisie

<p>Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen., aurait été empoisonné à l’aéroport de Kuala Lumpur, en Malaisie. </p> <p><h3>Un assassinat dans des circonstances troubles<h3></p> <p>Les images de surveillance montrent deux femmes s’approchant de lui. <br /> L’une d’elle, vêtue d’un tee-shirt blanc, semble l’attaquer par derrière et l’asperger au visage d’un produit supposé toxique.<br /> Plus tard, on peut voir Kim Jong-nam trébucher en s’essuyant le visage avant d‘être escortés dans une clinique où il décédera peu de temps après.</p> <p>Cette mort dans des <a href="http://abonnes.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/02/20/kim-jong-nam-un-meurtre-en-eaux-troubles_5082314_3216.html">circonstances troublantes</a> provoque une crise diplomatique entre la Corée du Nord et la Malaisie. </p> <p><blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Gras et demi-gras. <br /> Source : <a href="https://t.co/LCs7zt9H6K">https://t.co/LCs7zt9H6K</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/KimJongNam?src=hash">#KimJongNam</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/KimJong?src=hash">#KimJong</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/CoreeDuNord?src=hash">#CoreeDuNord</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/dessindepresse?src=hash">#dessindepresse</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/assassina?src=hash">#assassina</a> <a href="https://t.co/DQt16X8lDb">pic.twitter.com/DQt16X8lDb</a></p>— Lionel Albertino (@LionelAlbertino) <a href="https://twitter.com/LionelAlbertino/status/831930404470931456">15 février 2017</a></blockquote><br /> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p><h3>Une enquête sur fond de crise diplomatique<h3></p> <p>Cinq ressortissants nord-coréens sont soupçonnés d‘être impliqués dans cet assassinat. De son côté Pyongyang accuse la Malaisie de vouloir faire du tort à sa réputation et réfute les investigations de la police malaisienne.</p> <p>L’ambassadeur nord-coréen, Kang Chol a déclaré, lors d’une conférence de presse à Kuala Lumpur, qu’il n’existait <em>pas de preuve claire concernant la cause de la mort</em>, ajoutant ne “pas pouvoir avoir confiance en l’enquête menée par la police malaisienne_. Il a conclu, en affirmant que <em>même si elle aboutissait, cela ne ferait qu’accroître les soupçons sur l’existence de quelqu’un d’autre derrière cette enquête</em>.</p> <p>Le ministre malaisien des Affaires étrangères a rétorqué, qualifiant les accusations de la Corée du Nord de <em>fantasmes</em>, et de <em>mensonges</em>. Il a jugé <em>profondément insultant pour la Malaisie</em> que l’on puisse suggérer que l’enquête ait des motivations politiques. </p> <p>Avec agences</p>